Icon est un fanzine qui publie tes projets BD manga, poèmes et nouvelles dans le but de te faire connaitre !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau texte ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Curunir

avatar

Messages : 9
Age : 25
Localisation : Montmorency
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Nouveau texte ^^   Ven 14 Juin 2013 - 20:29

Je précise que c'est un extrait d'un texte beaucoup plus long ( Rin peut confirmer pour l'avoir vu ) que j'écris depuis un petit moment déjà. Par conséquent, c'est normal que vous soyez directement propulsé au sein de l'histoire sans explication préalable. C'est un passage que j'aime bien et je voulais vous le faire partager. J'espère que ça vous plaira et je vous souhaite une bonne lecture ^^

ps : je précise que c'est une "version bêta", l'ensemble du texte ( pas que ce passage ) sera retravaillé plusieurs fois.

***


   Lee poussa les deux battants d'une porte en bois et entra dans une vaste salle. La musique était agréable et les convives dansaient en couple. Il suscita très vite l'attention de l'assemblée, sa tenue bleu outremer tranchant avec les tons violacés des autres tenues masculines. Mais l'homme n’en avait cure, il avait pour habitude de ne pas être comme le commun des mortels. Il continua à avancer dans la salle jusqu’à ce qu’il la trouve enfin. La vingtaine à peine passée, châtain à souhait, ses cheveux ondulés lui tombant au niveau des épaules et dont quelques mèches venaient au devant de son magnifique visage au sourire si radieux, deux yeux noisettes profonds et délicieux, une peau douce comme la rosée du matin, des courbes gracieuses pour une femme dont l’élégance naturelle seyait parfaitement à son statut. Elle portait des gants blancs en satin remontant jusqu'aux coudes et une longue robe rose qui se mariait parfaitement à son corps. Elle dansait seule, portée par la symphonie des instruments et des deux chœurs de six choristes. Elle alla se jeter dans les bras de Lee lorsqu'elle l'aperçut dans la salle, lui vola un baiser et tout en plongeant son regard au plus profond du sien lui adressa un sourire ravageur.
-M'aimeras-tu encore demain? demanda-t-elle.
-Rien ne saurait éteindre le brasier qui m'anime, lui répondit-il en la serrant un peu plus dans ses bras. Dussé-je vivre mille ans que mon amour n'en serait point altéré.
Ils s'embrassèrent tendrement avant de se mettre à danser. Ils valsèrent encore et encore jusqu'à ce qu'ils soient bien las. La jeune femme quitta son partenaire un instant pour aller se rafraîchir sur le balcon. Lee l'attendit pendant plusieurs minutes avant de se décider à la rejoindre. Elle lui tournait le dos, bien trop préoccupée par ses pensées, le regard perdu dans les étoiles lointaines.
-Camille? interpella-t-il.
A son nom, celle-ci se retourna très lentement mais aussi grande que fusse cette lenteur jamais Lee n’aurait été préparé à telle vision. Camille se tenait droite, les bras ouverts et tendus vers lui, la tête inclinée sur le côté quelque peu en avant. Des gouttelettes de sang parsemaient ses joues et son front. Deux trous béant avaient remplacés ses deux yeux et de ceux-ci coulait un liquide noirâtre et épais. Camille ouvrit un peu plus les bras et des fumerolles apparurent au bout de ses doigts. Les volutes transparentes de fumée dansaient en s’élevant dans l’air. Une flamme bleutée fit son apparition sur le dos de chaque main puis se développèrent posément le long des bras.
-Regarde ! Je brûle, souffla-t-elle.
Soudainement, les flammes léchèrent son corps tout entier mais ce dernier ne se consumait pas au contact de celles-ci. Elle lui adressa un sourire malsain tout en s’approchant de lui puis elle commença à ricaner . Lee s’enfuit avec célérité dans la salle mais se stoppa immédiatement face au spectacle qui se déroulait devant lui. L’ensemble des convives se faisait dévorer par les flammes. Cyan, vermillon, zinzolin, terre de Sienne, gris de Payne, jaune de cadmium etc. Ces flammes prenaient bien des couleurs différentes et inhabituelles que d’ordinaire. Les invités disparurent un à un, calcinés par les flammes. Celles-ci ne s’estompèrent pas pour autant, elles virevoltèrent dans la salle et bruissèrent à ses oreilles comme une musique délicieuse. Se retournant, il vit Camille qui se tenait au centre de la piste de danse et arborait toujours ce même sourire qui lui glaçait échine. Les flammes redoublèrent d'intensité sur son corps et enveloppèrent les contours de la salle. Malgré les flammes, la chaleur n'était pas harassante pour autant. Au contraire, il faisait froid, glacial même. Soudain, une onde partit de Camille, se déversa partout dans la pièce et plaqua Lee au sol. L’univers entier se para de blanc et toute la cacophonie du monde se mura dans un silence absolu. L’environnement se contorsionna sur lui-même pour finalement disparaître à son tour. Affranchi des contraintes du monde, il vola à son gré dans cet espace chimérique aux frontières infinies.
Le blanc sembla tout à coup plus terne et la gravité fit son retour. Lee commença à tomber, sa chute se fit de plus en plus rapide tandis que le monde récupérait sa cohérence. Il percuta le sol avec violence, sa vision se troubla puis tout fut engloutit dans les ténèbres tandis qu’il s’évanouissait. Lorsqu’il ouvrit les yeux la noirceur régnait encore autour de lui. Il eut beau se tourner dans tout les sens, ce linceul de ténèbres était impossible à percer. Il resta là, sans bouger, ne sachant que faire. Les ombres se désépaissirent enfin, et Lee put apercevoir que devant lui se dressait une immense porte de fer, sur laquelle on pouvait voir de nombreux pentacles ésotériques sortis des tréfonds du temps. Des inscriptions se trouvaient tout autour de ces pentacles mais il fut totalement incapable de déchiffrer ce langage. Il ne s’approcha pas de cette porte mais la regarda en détail, elle ne ressemblait à rien de tout ce qu’il avait pu connaître au cours de sa vie. L’air commença à être plus lourd autour de lui et la température chuta très rapidement. A chacune de ses respirations, un petit nuage de buée apparaissait devant sa bouche. Il chercha vainement des réponses à toutes les énigmes de ce lieu. Une ombre s’avança, écho d’une terreur innommable. Cette ombre était affublée d’une robe surannée qui cachait l’ensemble de son corps sauf sa sinistre face, lugubre amalgame de l’obscurité et du feu de la haine. Dans ses yeux venait mourir la lumière et le gouffre qui lui faisait office de bouche semblait être le seuil même du néant. Incarnation de la peur et du désespoir, sa sombre présence faisait affront à la vie et son cœur commença à défaillir. L’ombre désigna la porte de son doigt décharné, celle-ci s'ouvrit en même temps. Lee ne savait pas s’il devait la traverser ou rester en ce lieu perdu aux confins du temps et de l’espace.
-Que se trouve t-il par-delà cette porte ? questionna t-il.
L’ombre ne daigna pas lui répondre.
-Suis-je mort ?
-Tu n’as besoin de savoir qu’une seule chose : chaque fin est un début en soi. Va maintenant !
La voix de l’ombre était pénétrante comme une multitude glaciale de poignards, mordant la chair de toute part et en même temps, le transperçant jusqu'au dernier méandre de son être. Prenant son courage à deux mains il traversa la porte, pour ne plus jamais revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouveau texte ^^
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.C.O.N.project :: Coin de l'Artiste :: Vos projets perso ! :: Les projets littéraires-
Sauter vers: